Ministère DE L’HABITAT, DE L'URBANISME ET DU LOGEMENT

Sceau de Republique Gabonaise

Le Ministre d'Etat Régis IMMONGAULT à Oyem

Logo

Le lundi 13 mai 2019, le Ministre d’Etat à l’Habitat, à l’Urbanisme et au Logement, Monsieur Régis IMMONGAULT, a conduit une forte délégation de son département ministériel à Oyem, capitale de la province du Woleu Ntem , dans le cadre de la deuxième étape de la tournée interprovinciale qu’il a initiée  en vue de prendre contact avec les services déconcentrés et d’être édifié sur les projets du ministère dont il a charge . A son arrivée, il a été accueilli par le Gouverneur Monsieur Joël OGOUMA.

Au cours de la séance de travail élargie à l’Hôtel de ville, le lendemain matin, le Maire d’Oyem, Monsieur Christian ABESSOLO MENGUE, en souhaitant la bienvenue au membre du Gouvernement, s’est réjoui de la présence dans sa ville de la délégation ministérielle.

Après la présentation de la Direction provinciale  de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement,  par son Directeur, Monsieur Brice Morgan MABOUMBA MABOUMBA, présentation au cours de laquelle ce dernier a relevé les défis qui sont les siens, notamment en matière de ressources humaines et de moyens techniques et roulants et le travail déjà effectué par ses services, le Ministre d’Etat a pris la parole pour insister sur la particularité d’Oyem. « Ville  à vocation agricole et forestière, cette dernière devrait intégrer les outils de gestion moderne des cités tel que le Schéma Directeur de l’Aménagement Urbain (SDAU) et le Plan d’Occupation de Sol (POS) pour offrir un meilleur cadre de vie aux populations.

  1. IMMONGAULT a appelé la Direction provinciale de son ministère à travailler en parfaite harmonie avec les autorités locales, notamment la Mairie d’Oyem pour une meilleure gestion du foncier, une amélioration du cadre de vie des populations et une efficacité dans l’aménagement du territoire.

Dans son intervention, le Gouverneur Joël OGOUMA s’est appesanti sur « le déficit en logements d’astreinte et de bâtiments administratifs à Oyem»  et a rappelé que « la vitalité du pays est dépendante du dynamisme des collectivités locales. ». Un plaidoyer qui a retenu l’attention du patron de l’Habitat.

Et pour toucher du doigt les réalités,  le Ministre d’Etat a effectué une série de visites sur le terrain, en commençant par le site de la Société Nationale Immobilière (SNI) au quartier Adzabilone, d’une superficie de 50  ha. A l’origine, ce site était destiné à accueillir 100 logements. 80 seulement sont sortis de terre et sont à des niveaux divers d’avancement. Ce qui a conduit Monsieur IMMONGAULT a demandé aux responsables de la SNI de voir comment procéder à la Vente en l’état d’achèvement futur de ces maisons, après évaluation du cadre bâti.

La délégation ministérielle a également visité les lotissements de Ngouema (900 ha) et d’Essong (40 ha) sur lesquels la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, l’Eglise catholique, la Mairie d’Oyem et le Conseil supérieur des affaires islamiques ont déjà  obtenu des réservations foncières.

A Eben-Elang, le Centre Technique de l’Habitat, le C.T.H, a fait une réservation de 28 ha pour ses      activités et projets dans cette localité. A Elone, le Ministère de la Justice projette de construire la future maison carcérale de la ville sur 50 ha et enfin à Endom, le Ministère de l’Enseignement supérieur compte bâtir l’université agricole sur 163 ha.

A chaque étape de la visite, Monsieur IMMONGAULT a demandé au Directeur provincial de l’Habitat de sécuriser ces réserves foncières qui pour certaines font déjà l’objet d’une squattérisation de la part des populations et a souhaité que les acquéreurs valorisent leurs réservations de peur que le temps échu pour une déclaration d’utilité publique n’expire et que la réservation ne fasse l’objet d’un retour dans le domaine public pour d’autres projets.

 

Publié le : 20 / 05 / 2019


En Haut